La Société de l'Accord

Nous visons une société juste, durable et heureuse que nous appelons la Société de l'Accord. Nous voulons que la Société de l'Accord soit une réalité en 2050 ou avant.

La Société de l'Accord est basée sur 3 piliers qui se soutiennent mutuellement :

  1. un niveau sans précédent de justice sociale, d'égalité et de confiance en l'avenir pour tous, (accord entre les humains sur la répartition des ressources) ;

  2. un niveau de démocratie sans précédent dans toutes les institutions publiques et organisations privées, de la plus petite entreprise ou association à l'Union européenne, c'est-à-dire une démocratie paneuropéenne (accord entre les humains sur les décisions) ; et

  3. des modes de consommation et de production sains, simples et durables, selon la devise "Vivre simplement, pour que tous puissent simplement vivre", c'est-à-dire la durabilité environnementale (accord entre l'homme et les lois qui régissent la géobiosphère dont nous dépendons), avec la perspective de maintenir indéfiniment la civilisation humaine.

Téléchargez la description complète de la Société de l'Accord (environ 60 pages).

Les 3 piliers se soutiennent mutuellement

Les trois piliers de la Société de l'Accord se soutiennent mutuellement et sont intimement liés. La durabilité environnementale est la condition pour que la civilisation humaine existe, et donc pour que la justice et la démocratie aient un sens. La justice sociale et la confiance en son avenir sont les conditions préalables aux accords politiques profonds, à la vision à long terme et à la frugalité qu'exige la durabilité. La démocratie à toutes les échelles est le seul domaine dans lequel l'autonomie humaine peut se déployer dans un monde durable, et donc contraint sur le plan matériel. Seule une Union européenne fortement unie et profondément démocratique dispose du pouvoir politique et de la légitimité nécessaires pour mettre en œuvre à temps ces transformations radicales de notre société, et pour surmonter la résistance prévisible des intérêts économiques et financiers.

(En savoir plus sur la signification de ces trois piliers et la manière dont ils se soutiennent mutuellement)

La Société de l'Accord constitue un contrat social radicalement nouveau

La Société de l'Accord constitue un contrat social radicalement nouveau et une alternative sociétale globale au paradigme actuel.

Dans la Société de l'Accord, tous les citoyens sont absolument certains que leurs besoins essentiels sont satisfaits, qu'ils vivent de leur travail, dans des conditions de vie décentes compatibles avec les ressources limitées de notre planète, et qu'ils participent à l'élaboration et à la prise de décisions démocratiques. Ils jouissent de satisfactions authentiques et de relations sociales gratifiantes, qui sont différentes de celles de 2022, mais de meilleure qualité. La division du travail est effectuée à la plus grande échelle possible, afin de traiter efficacement des ressources limitées et de d’incarner la solidarité entre tous les humains. La société est fortement réglementée, afin de garantir un accès équitable aux ressources, un partage équitable des droits et des obligations, et une application équitable des règles.

Les principales caractéristiques de la Société de l'Accord

Les caractéristiques de la société d'accord qui contrastent le plus avec celles de nos sociétés contemporaines sont les suivantes :

  • Égalité des revenus et de la richesse héritée : le rapport après impôts et transferts entre les 1% les plus riches et les 1% les plus pauvres est inférieur à 3:1 pour les revenus et inférieur à 2:1 pour la richesse héritée ;

  • Sécurité sociale : l'accès aux biens essentiels (soins de santé, éducation, logement, assurance, connexion aux réseaux, nourriture en cas de crise) est assuré gratuitement ;

  • Système monétaire intégrant la nature finie des ressources naturelles : le système monétaire contient deux unités monétaires, l'une pour les ressources renouvelables telles que le travail humain et les produits agricoles, la monnaie de classe A "euro", allouée en fonction du travail d'une personne, et l'autre pour les ressources finies et non renouvelables telles que les minéraux et le stock de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, la monnaie de classe B "carbo", allouée de manière égale entre tous ;

  • Des informations objectives sur les produits et services, exemptes de publicité ;

  • Accès aux terres par le biais d'une location à long terme soumise à des conditions de bonne gestion, sans propriété éternelle et illimitée ;

  • Accès universel à l'entrepreneuriat : tous les citoyens reçoivent, à leur majorité, une dotation leur permettant de développer leurs initiatives entrepreneuriales si et quand ils le souhaitent. Cette dotation peut être complétée par du capital-risque public ;

  • La démocratie participative universelle dans toutes les entités publiques et privées : tous les citoyens et les parties prenantes participent à l'initiative, à l'amendement et à la sélection des actions collectives ;

  • Le principe d'universalité, qui incarne les besoins communs des humains au sein de l'Union européenne, avec un ensemble unifié de règles et une administration unifiée, sans concurrence entre des entités locales et nationales fragmentées ;

  • Les besoins humains sont satisfaits par les moyens techniques ayant l'impact environnemental total le plus faible (sur le climat et la biodiversité, sur l'énergie et l'utilisation des ressources). Ces moyens techniques sont basés sur des technologies existantes ou en cours de développement en 2022, avec une nette préférence pour les solutions durables, mutualisées entre de nombreux utilisateurs et de faible technicité (‘low tech’).

La Société de l'Accord est décrite de manière exhaustive dans ce document (environ 60 pages), dans ses aspects techniques, économiques et institutionnels. Le document entre dans un niveau de détail suffisant pour comprendre "comment fonctionne la Société de l'Accord", concrètement.

Ce document contient également le "miroir négatif" de la Société de l'Accord, c'est-à-dire les éléments aliénants et nuisibles à l'environnement de notre société contemporaine de 2022 qui seront abandonnés dans la Société de l'Accord et dont nous pourrons nous passer - avec joie et soulagement !